Le pauvre enfant a donné son chandail au chien. Une bonne action a changé sa vie

On ne sait pas qui a inventé le dicton selon lequel aucune bonne action ne reste impunie, mais dans la vie, cela se passe souvent autrement — la bonté revient à celui qui l’a faite. Un de ces cas est l’histoire d’un pauvre garçon hindou de la ville pakistanaise de Karachi.

Cet enfant pieds nus errait dans la rue avec son seul ami, un chien bâtard nommé Jackie. Le petit propriétaire partageait tout avec son chien : nourriture, vêtements et logement pour la nuit. Les jours froids, il mettait son chandail sur le chien pour qu’il ne gèle pas, et ce sont ces soins pour l’animal qui ont radicalement changé la vie des deux.

Un jour, un chien portant un pull a attiré l’attention du cinéaste et photographe indépendant Mohammad Imran Belaal, qui prenait des photos de la vie dans les rues de Karachi. L’homme a commencé à photographier un chien intelligent, et il a donc rencontré son propriétaire — le petit Karma.

Mohammad a été surpris de voir à quel point le chien était attaché à son maître. Dès qu’il vit le garçon, Jackie remua joyeusement la queue et courut vers lui. Des amis jouaient insouciants dans la rue, et il semblait qu’ils étaient parfaitement heureux, bien que leur vie ne soit pas du tout facile.

Une photo du garçon et de son chien a été publiée sur les réseaux sociaux, et l’histoire de leur vie a touché le cœur de nombreuses personnes. L’ami de Mohammad, Suhaib Jamal Nasir, un Canadien d’origine pakistanaise, a décidé d’aider l’enfant et a commencé à collecter des fonds pour le soutenir.

Il s’est donné pour tâche de collecter au moins 10 000 dollars canadiens (environ un demi-million de roubles) pour Karma et Jackie afin de leur offrir une vie décente. Il a lui-même fait don d’un tiers du montant et le reste a été transféré par des personnes aimables qui ont sincèrement sympathisé avec Karma et son chien. Les gens ont transféré 25 à 50 dollars, il a donc fallu du temps pour collecter la totalité du montant.

Un an plus tard, Suhaib a personnellement apporté l’argent à Karachi et a rencontré le garçon, enregistrant leur conversation sur vidéo. Il s’est avéré que Karma a un père, deux frères aînés et une petite sœur. L’un des frères vend des fleurs dans la rue et l’autre vend des poupées, mais ils ont déjà leur propre famille, alors le garçon gagne lui-même sa vie — il vend aussi des poupées dans la rue ou il lave des voitures à un feu rouge. Ainsi, il reçoit environ 100 à 200 roupies pakistanaises par jour (soit 0,5 à 1 dollar américain). Il dépense tout cet argent en nourriture pour lui et son chien, essayant de nourrir Jackie du mieux possible. Quand Jackie était un chiot, le garçon lui a acheté du lait, et maintenant il essaie de lui trouver de la viande. Pour un déjeuner, les deux nécessitent au moins 130 à 150 roupies pakistanaises, donc Karma n’a pas de vêtements ou de jouets supplémentaires.

Karma ne va pas à l’école, mais un homme vient quelques heures dans leur famille et lui apprend à écrire et à lire. Le garçon aimerait suivre des cours à l’école, mais il n’a pas eu une telle opportunité.

Maintenant, grâce à l’aide de Suhaib, la vie de Karma a changé. Il est finalement allé à l’école, il avait de beaux vêtements et chaussures, ainsi que des jouets et des livres. Sa famille n’a plus faim et il n’a plus besoin de laver des voitures pour gagner son déjeuner.

C’est ainsi que des soins sincères pour un animal ont aidé un enfant à sortir de la pauvreté.

382 Views
Рейтинг
( Пока оценок нет )
Понравилась статья? Поделиться с друзьями:
Добавить комментарий

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: