Le loup s’est levé et a demandé de l’aide au grand-père Stepan : lui seul avait de l’espoir

Dans les profondeurs de la taïga sibérienne, le grand-père Stepan – un chasseur expérimenté et un expert forestier – a été confronté à une situation qui a bouleversé sa vision du monde. Lors d’une de ses promenades, il aperçut un loup debout à l’orée de la forêt. Mais ce n’était pas l’air habituel d’un prédateur prêt à attaquer. Les yeux de l’animal exprimaient quelque chose comme un plaidoyer.

En s’approchant prudemment, Stepan vit que le loup avait une grosse épine qui sortait de sa patte. L’animal souffrait clairement, mais n’essayait pas d’attaquer ou de s’enfuir – comme s’il comprenait que seule une personne pouvait l’aider.

Soucieux de sa propre sécurité, mais incapable d’ignorer un animal en difficulté, Stepan s’est approché avec précaution du loup et lui a retiré l’épine de la patte. Le loup n’a même pas bougé, permettant à l’homme de lui prodiguer les premiers soins. Dès que l’obstacle fut levé, le loup se lécha la patte, puis se tourna vers le grand-père Stepan et le regarda avec une telle gratitude qu’il n’avait jamais vu même sur les visages des gens.


Le loup s’éloigna lentement, sans rompre le contact visuel, et disparut bientôt dans la nature. Stepan restait debout, digérant ce qui s’était passé. Cet incident lui a rappelé que les essences de la nature, qu’elle soit humaine ou animale, sont bien plus profondes et complexes qu’il ne le pensait. Et parfois, pour comprendre cela, il suffit d’un seul regard, plein de prière et d’espérance.

1,572 Views
Rating
( 2 assessment, average 5 from 5 )
Like this post? Please share to your friends:
Leave a Reply

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: