Hachiko de Kaliningrad : le chien attend depuis plus d’un jour son ma√ģtre, qui ne reviendra jamais

Je pense que beaucoup d’entre vous connaissent l’histoire de Hachiko et ont regard√© le film du m√™me nom. Et apr√®s tout, il n’y avait pas d’inventions mondiales dans ce film, le film montre parfaitement l’amour et la d√©votion de nos amis √† quatre pattes.

Une histoire similaire, touchante et en m√™me temps choquante, s’est produite dans la ville russe de Kaliningrad.

Ce jour-l√†, rien ne laissait pr√©sager d’ennuis, le propri√©taire du chien ne savait pas qu’il sortait se promener avec le chien pour la derni√®re fois. Tout s’est pass√© tr√®s vite : arr√™t cardiaque et pas de retour en arri√®re. Bient√īt, des personnes attentionn√©es se sont rassembl√©es et ont appel√© les services d’urgence, √† ce moment-l√†, le chien fid√®le √©tait √† c√īt√© du propri√©taire et ne comprenait pas ce qui se passait. Une ambulance est arriv√©e, a rempli tous les papiers n√©cessaires et a emport√© le corps, car rien ne pouvait √™tre fait pour aider.

Le chien est rest√© au m√™me endroit o√Ļ il a emmen√© le propri√©taire. Il pensa: “Eh bien, le propri√©taire a vu o√Ļ il m’a laiss√©, maintenant il reviendra d’une minute √† l’autre et m’emm√®nera!” Seul le propri√©taire ne reviendra jamais…

Les personnes vivant √† proximit√© qui regardaient cette photo ne pouvaient pas se tenir √† l’√©cart et ont appel√© le personnel du refuge priv√© de Timville. Au total, le chien est rest√© sur le lieu de la derni√®re rencontre avec le propri√©taire pendant plus d’une journ√©e.

Des volontaires du refuge sont arriv√©s sur les lieux et ont essay√© de nourrir le chien, mais il a √† peine mang√© un morceau de viande et s’est allong√© plus loin. Ensuite, un travail d√©licat a √©t√© fait pour persuader le chien et le transporter au refuge.

En quelques jours, cette histoire s’est r√©pandue si fortement dans tout le pays, et les cons√©quences d’une telle immensit√© n’ont pas tard√© √† venir – des parents ont √©t√© retrouv√©s et ont d√©couvert que le nom du chien √©tait Baileys. Les proches du d√©funt propri√©taire emmen√®rent Beilis chez eux et promirent de prendre soin de lui, d’autant plus que Beilis les connaissait d√©j√†.

C’est ainsi que s’est termin√©e l’histoire de “Kaliningrad Hatiko”. La chose la plus importante est que le chien se sente bien et la chose la plus importante ne l’oublie pas – le bien revient toujours !

Merci d’avoir lu mon article. Je vous serais reconnaissant de soutenir mon article avec un cŇďur et de vous abonner √† ma cha√ģne. √Ä bient√īt!

184 Views
Rating
( No ratings yet )
Like this post? Please share to your friends:
Leave a Reply

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: